Contenu principal

Description du film Ouaga Girls

Bien décidées à devenir mécaniciennes, Bintou, Chantale et Dina apprennent le métier à Ouagadougou. Au programme ? Étincelles sous le capot, mains dans le cambouis et surtout, bouleversements joyeux des préjugés : aucun métier ne devrait être interdit aux femmes !

Séances VOST


  • 20h15
  • 20h05
  • 22h30
  • 20h15
  • 22h25
  • 18h15
  • 17h35
  • 19h50
  • 20h05
  • 22h30

Critiques

Suivant ces apprenties mécaniciennes en route vers leur avenir (que le plan final, un peu appuyé par le ralenti, laisse ouvert), en s’attachant en particulier à certaines d’entre elles, la cinéaste ne les instrumentalise aucunement. Elle ne réalise pas un film sur elles mais avec elles.

Critikat.com

Chaque femme devrait avoir le droit d’exercer le métier qu’elle souhaite : c’est ce que proclament haut et fort les protagonistes de Theresa Traoré Dahlberg, héroïnes opiniâtres de ce documentaire humble, délicat et qui, par-dessus tout, évite le misérabilisme.

Les Fiches du cinéma

Le documentaire évite cependant les effets de discours et capte d’abord la charmante timidité de ces élèves : même en ayant choisi une orientation professionnelle anticonformiste, elles préservent leur jardin secret. Le directeur de l’école les fait applaudir en les désignant comme des « braves femmes du futur ». Mais elles ne veulent pas être des symboles : elles veulent vivre. C’est joliment vu.

Télérama