Contenu principal

Description du film Razzia

Au Maroc, entre le passé et le présent, Abdallah, Salima, Joe, Hakim et Inès sont reliés sans le savoir. Différents visages, différentes trajectoires, différentes luttes, mais un seul souffle, une même quête de liberté. Et puis une ville : Casablanca.Razzia suit cinq fils narratifs distincts, tous liés à un événement tumultueux dans les rues de Casablanca.

Séances VOST


  • 13h30
  • 19h00
  • 19h00
  • 21h35
  • 14h10
  • 16h45
  • 13h30
  • 19h00
  • 10h50
  • 13h30
  • 19h00
  • 13h30
  • 19h00
  • 13h30
  • 16h35

Critiques

Maryam Touzani, qui a coécrit le film, donne à cette Marocaine sa beauté de tragédienne, mais aussi une douceur, une sensualité qui suggèrent une plénitude heureuse. Entre violence et apaisement, Nabil Ayouch la filme comme l’espoir retrouvé. Sa passion de cinéaste mais aussi de citoyen et d’homme soutient de bout en bout le film, son plus beau.

Télérama

Il n’en reste pas moins que le film parvient à montrer le découplage entre espace privé et espace public sur la scène de la société marocaine, le premier se réduisant à mesure que le second étend, avec de plus en plus de brutalité, sa juridiction.

Le Monde

Le réalisateur de "Much Loved" continue de porter son regard critique sur l'évolution politico-sociale de son pays et ses nombreuses entraves aux libertés (...).

Les Inrockuptibles