Contenu principal

Description du film Visages, villages

Le festival Télérama vous propose de voir ou revoir les meilleurs longs métrages de 2017 et de découvrir un film en avant-première, pour un tarif unique de 3,50 € la séance.
(Pass à découper dans les numéros Télérama du 17 et 24 janvier 2018)

Agnès Varda et JR ont des points communs : passion et questionnement sur les images en général et plus précisément sur les lieux et les dispositifs pour les montrer, les partager, les exposer. Agnès a choisi le cinéma. JR a choisi de créer des galeries de photographies en plein air. Quand Agnès et JR se sont rencontrés en 2015, ils ont aussitôt eu envie de travailler ensemble, tourner un film en France, loin des villes, en voyage avec le camion photographique (et magique) de JR. Hasard des rencontres ou projets préparés, ils sont allés vers les autres, les ont écoutés, photographiés et parfois affichés. Le film raconte aussi l’histoire de leur amitié qui a grandi au cours du tournage, entre surprises et taquineries, en se riant de leurs différences.

Séances VF


  • 19h55
  • 22h00
  • 13h30
  • 15h40

Critiques

"Visages Villages" nous rappelle surtout qu’un film ne naît pas nécessairement d’un scénario, ni même d’un sujet préétabli, mais peut sortir de rien du tout, d’un geste, d’une idée, d’une balade dominicale – les collages géants servant surtout de dispositif transitoire pour collectionner les portraits passagers et les rencontres fugaces.

Le Monde

Jeu de l’oie sans fin ni loi aux vertus patrimoniales et aux émouvantes réminiscences cinéphiles, "Visages villages" se termine à Rolle, le fief de Godard. On n’en révélera pas davantage sinon qu’une fois de plus, ce dernier s’y montre humainement abject, mais source d’un mémorable moment de cinéma.

Le Nouvel Observateur

À travers ce récit d'une collaboration artistique plutôt réussie , le récit documentaire, délié et libre, mêle avec bonheur l'imaginaire au pouvoir et la méditation autobiographique sur le passage du temps.

Critikat.com