Contenu principal

Le documentaire de Lucie Vivier est sorti le mercredi 29 avril 

sur la plateforme la 25e Heure


> Voir la bande annonce du film

A Belfort, nous faisons le choix de reporter à une date ultérieure, 
sa sortie et une rencontre en salle avec la réalisatrice et d’autres intervenants comme prévu le 17 mars dernier. 
Outre le fait que ce soit un bon documentaire, Sankara n’est pas mort a aussi été le lauréat de notre aide à la post-production [Films en cours] à Entrevues en 2018. Nous l’avons aidé à voir le jour et nous souhaitons vivement le montrer en salle à Belfort, d’autant que notre ville  qui est jumelée depuis de longues années avec Tanghin-Dassouri et Komki-Ipala, entretient un lien fort avec le Burkina Faso.



Comme pour une séance dans une vraie salle de cinéma, le spectateur découvre les films à des horaires fixes. Pour rentrer dans la salle, il doit accepter d’être géolocalisé. S’il se trouve dans un périmètre géographique proche du cinéma (5 à 50 kms en fonction de la zone), il peut sélectionner son film, acheter son billet et entrer dans la salle avec son identifiant à l’heure de la séance. 



Sankara n’est pas mort

Documentaire de Lucie Viver – 1h49 – France – 2020
Prix [Films en cours] Entrevues 2018
Au Burkina Faso, après l’insurrection populaire d’octobre 2014, Bikontine, un jeune poète, décide de partir à la rencontre de ses concitoyens le long de l’unique voie ferrée du pays. Du Sud au Nord, de villes en villages, d’espoirs en désillusions, il met à l’épreuve son rôle de poète face aux réalités d’une société en pleine transformation et révèle en chemin l’héritage politique toujours vivace d’un ancien président : Thomas Sankara.

Sankara n'est pas mort