Contenu principal

Description du film Fais de beaux rêves

Turin, 1969. Massimo, un jeune garçon de neuf ans, perd sa mère dans des circonstances mystérieuses. Quelques jours après, son père le conduit auprès d’un prêtre qui lui explique qu’elle est désormais au Paradis. Massimo refuse d’accepter cette disparition brutale. Année 1990. Massimo est devenu un journaliste accompli, mais son passé le hante. Alors qu’il doit vendre l’appartement de ses parents, les blessures de son enfance tournent à l’obsession…

Séances VF


  • 17h10
  • 21h50
  • 17h10
  • 21h50
  • 17h10
  • 21h50
  • 17h10
  • 21h50
  • 17h10
  • 21h50
  • 17h10
  • 21h50
  • 17h10
  • 21h50

Critiques

Ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre ! Voilà pourquoi ce 25e long-métrage, à la fois classique et moderne, limpide et complexe, fluide et poignant, doux et fulgurant, nous intrigue et absorbe à ce point.

Positif

"Fais de beaux rêves" est une ode envapée à l’amour maternel, quelque chose comme un opéra intime, qui permet de finir 2016 dans un cocon mélancolique et cotonneux. Et sur une conclusion qui nous convient très bien : pour faire de beaux rêves, ouvrir les yeux.

Première

"Fais de beaux rêves", souvent poignant, aboutit à une sorte de délivrance, symbolisée par une danse endiablée — plus proche de Belphégor que de la foi chrétienne...

Télérama